Après une sixième édition placée sous le signe de l’humour, cette année, le Colloque arts et médias de l’Université de Montréal se livre au doute. Un doute volontaire, revendiqué, comme une matière à être et à penser, afin d’interroger les normes, les formats et les discours préétablis. Des chercheur.euse.s et étudiant.e.s vont ainsi semer et investiguer le doute dans les champs aux horizons aussi vastes que complémentaires que sont l’histoire de l’art, le cinéma, l’archéologie, la sociologie, l’anthropologie, la communication, le design, les arts visuels, scéniques et vidéoludiques, ou encore la littérature et les sciences environnementales. 

Durant ces trois jours que nous passerons ensemble, il s’agira de rendre au vivant et aux récits toute leur complexité et leur richesse. Nous laisserons place aux contrechamps, mais aussi à l’hors champ, bien trop souvent écartés par les discours dominants. Ces questionnements scientifiques, artistiques et quotidiens se développeront à travers six panels voulant s’écarter de toute forme de catégorisation. Ainsi, nous espérons inciter à la discussion et à l’émergence de nouvelles voi(es)x. Nous proposons un atelier de recherche-création axé sur la « trans-corporalité » et la déconstruction de nos environnements, trois conférences assurées par les professeurs André Habib, Michèle Garneau et Vincent Lavoie, une soirée de projection de courts-métrages autochtones en partenariat avec la Wapikoni Mobile, ainsi qu’une installation audiovisuelle de Samy Benammar intitulée Fragments d’Alep. Tout cela pour faire la lumière « entre » les zones de doutes.

Le premier panel soulève l’importance de l’archive dans la (re)construction de la mémoire collective. Il y sera question de la modélisation de patrimoines dégradés ou détruits, de documents sur les premiers actes de performances queer au Canada et des enjeux de la muséologie autochtone autoreprésentative. Le second panel présentera de nouvelles modalités de perceptions activistes et sensorielles jusqu’alors invisibles. Une conception du musée plus inclusive, la fin de la prédominance du regard au profit de l’écoute, et la représentation de corps non-normatifs dans les histoires de l’art et du cinéma seront autant de partis-pris exposés. D'autres panelistes aborderont la manipulation des images comme potentiel d’actualité ou de virtualité du cinéma expérimental numérique, des films de Werner Herzog jusqu’à ceux de Jeff Nichols. L’authenticité artistique, historique et sociétale sera mise à l’épreuve dans le quatrième panel, à travers l’étude de la restauration des œuvres de Michelangelo dans la Chapelle Sixtine, la représentation picturale de la Guerre de Sécession, la charge symbolique du tatouage autochtone ainsi que des photographies identitaires dites « orientales ». L’avant dernier panel sur les ruptures et les continuités narratives envisagera les formats, les esthétiques et les interfaces par des prismes aussi divers que les séries télévisuelles, la captation des matches de catch, ainsi que l’incidence des actions du joueur dans Undertale. Enfin, le sixième panel proposera, quant à lui, une normativité repensée par le biais de récits alternatifs, aussi bien du point de vue des fake-news, de la place accordée à l’utopie, que de la considération non-binaire des genres.

En explorant les ressorts de la puissance du visuel, nos rapports au corps, aux technologies et aux images, tout comme les zones d’ombres de la mémoire collective, l’ensemble de ces communications nous apportera, à n’en pas douter, un nouvel éclairage sur notre conception de la réalité, tant au regard de l’Histoire que de notre époque contemporaine.

En vous souhaitant toujours plus d’incertitudes inspirantes,

Le comité scientifique

Nous remercions nos commanditaires de nous avoir aidés à rendre cette édition possible.

  • La Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal via le fond pour les «Projets d'initiatives étudiantes» (FAECUM-PIÉ)
  • L'Université de Montréal via le «Le Fonds d'amélioration de la vie étudiante» (FAVE)
  • Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal
  • Sup de Création
  • Le Musée national des beaux-arts du Québec
  • Le Musée de la civilisation
  • Le Musée des beaux-arts du Canada
  • Le Cinéma Beaubien
  • La Chapelle Scène Contemporaine

Fichiers attachés