PROFESSORS / KEYNOTE SPEAKERS

Frédéric Dallaire

Frédéric Dallaire is a research-creation professor of cinema at the University of Montreal. Co-director of the La création sonore : cinéma, arts médiatiques, arts du son and member of the Hexagram network, he has taught the practice of sound, video and editing, experimental cinema and the philosophy of cinema. He has produced films, sound works and musical projects, including Dynamique de la pénombre (with Félix Dufour-Laperrière, 2012), Le souffle court (with Chantal Dumas, 2017) and Le rêve d’Ida (2019). His research focuses on the thought and practice of mixing as well as the links between improvisation and cinema.

Dominic Arsenault

Dominic Arsenault is a professor in the Department of art history and film studies of the Université de Montréal. Specialized in narration and game writing, he is also interested in many other questions from a generalist perspective: theories of literary, film and video game genres; graphics and visual representation in video games and animation films; economic aspects and innovation in the video game industry; video game and heavy metal music. His publications are available on Academia.edu and his musical experimentations fusing heavy metal and chiptune music are available through his Multi-Memory Controllerproject on Bandcamp.

Kristine Tanton

My areas of expertise are sculpture, architecture, and history from 1000 to 1300. My research focuses on two principal areas: the dynamic relationship among sculpture, epigraphy, architecture, and ritual activity in the Middle Ages, and the material processes in medieval art and architecture, specifically through 3D reconstructions of medieval monuments. I employ new media and information technology coupled with traditional research methods to perform qualitative and quantitative analysis. This approach allows me to reevaluate long-held assumptions about canonical sites, such as the cloister sculpture at Moissac and architectural sculpture in the abbey church at Vézelay as well as gain insights into medieval architectural design and construction methods.

***

PANELISTS

Alexane Couturier

Doctorante en études sémiotiques (UQAM), ses intérêts de recherche portent principalement sur le jeu vidéo en tant que pratique expressive (notamment les autofictions vidéoludiques et les jeux à vocation sociale), aux représentations historiques et politiques au sein de ce média et plus largement à la censure et à la propagande à l’ère du numérique. Elle est également chercheuse au sein du groupe Homo Ludens (UQAM) dont les travaux portent sur les pratiques ludiques, les dispositifs numériques et sur la communication en ligne ainsi que pour la Chaire de recherche du Canada sur les communautés de joueurs et les données massives.

Amandine Hamon

Amandine Hamon est étudiante de deuxième année au doctorat en communication à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur les liens entre la professionnalisation du journalisme et l’effervescence de la thématique migratoire, notamment au sein de médias et organismes spécialisés.

Anneliese Hardman

Originally from Sarasota, Florida, Anneliese is passionate about sharing impactful stories from history in meaningful ways. Since 2013, she has held positions in art museums, galleries, libraries, archives, and in historical societies, churches, and towns—most recently working as a museum assistant in Cambodia, and most significantly working with Harvard's Schlesinger Woman's Library, documenting the life of Ambassador Nancy Brinker. Anneliese obtained her Bachelor's in History and Music from Palm Beach Atlantic University and is working towards her Master's in Museum and Cultural Heritage Studies at Florida State University and her Master’s in Peace and Conflict Studies from Paññāsāstra University

Béatrice Denis

Présentement inscrite au doctorat interuniversitaire en histoire de l'art à l'Université de Montréal, mon projet de thèse, sous la direction d’Ersy Contogouris, porte sur LouisFrançois Lejeune, peintre et soldat à l’époque napoléonienne. J’ai récemment terminé, à l’automne 2020, un mémoire de maîtrise intitulé « Le bivouac d'Austerlitz selon Louis-François Lejeune : les guerres napoléoniennes entre construction identitaire et construction historique ». Je m’intéresse à la représentation de la guerre en peinture, aux phénomènes historiographiques, mémoriels et commémoratifs entourant les événements de nature militaire ainsi qu’à la relation entre images et écrits.

Camille Roberge

Camille Roberge (elle) est une settler-scholar qui vit à Tiohtià:ke, le territoire non cédé de la nation Kanien'kehá : ka. Elle est actuellement candidate à la maîtrise individualisée en transontologie autochtone à l'Université de Montréal. Ses intérêts de recherche incluent les littératures autochtones, les études décoloniales, l'écocritique, les questions ontologiques et épistémologiques, le plus-que-humain et la relationalité. 

Claudia Blouin

Claudia Blouin est doctorante en Littérature et arts de la scène et de l’écran à l’Université Laval. Artiste et chercheuse, elle s’intéresse à l’interartistique par le spectre du corps. Son projet doctoral est une recherche-création sur les devenirs du corps sur la scène contemporaine dans un rapport à la plasticité. Elle poursuit sa réflexion sur ces thématiques en contribuant à différentes revues universitaires et culturelles telles que Jeu et Écosystème et en participant à des colloques à Québec, Montréal, Toronto et en Roumanie. En 2020, elle fonde La compagnie Doute autour du projet Ravel on the Beach qui sera diffusé par JokerJoker à l’automne 2021.

Cole Gruber

Cole Gruber is a PhD student at the University of Chicago. Many of his objects of study present themselves as limit cases to the discipline of art history—things that straddle, whether intentionally or not, the amorphous boundary between art and non-art. In particular, Cole finds himself drawn to artworks often placed within the twentieth century’s “conceptual” tradition as well as to the fascinating collection of candidates for the world’s oldest art objects—usually a few small marks in stone or bone made tens or even hundreds of thousands of years ago by the hands of various nonextant species of theHomogenus. Would it be possible to send the summary of the talk by the end of the weekend?

François-Xavier Garneau

François-Xavier Garneau est étudiant au doctorat en littérature comparée à l’Université de Montréal. Ayant consacré un mémoire de maîtrise à la relation entre histoire et littérature et en particulier au travail de Javier Cercas et Daniel Mendelsohn, il s’intéresse avant tout aux textes et films documentaires réalisés par des descendant·e·s de drames historiques, en lien principalement avec la Deuxième Guerre mondiale et la Shoah. Intéressé par les enjeux mémoriels et la transmission des traumas transgénérationnels, il réfléchit aux différents moyens créatifs déployés aujourd’hui pour transposer par le texte et l’image ces réalités.

Frederica Simmons & Rachel Weiher

Frederica Simmons (she/her) is a graduate student in the department of Art History at the University of St. Thomas, pursuing a Master’s degree alongside a certificate in Museum Studies. Her research concerns three areas and their intersections: Black studies; feminist, gender, and sexuality studies; history of art and visual studies. She prioritizes uplifting frequently overlooked narratives in art history through her pursuits. Frederica has been the Curatorial Department Assistant for the Department of European Art at the Minneapolis Institute of Art since 2019 and joined the Urban Art Mapping Project in 2020. She has recently been published alongside the UAM research team in the special edition of Journal of Folklore and Education, "Creative Texts | Creative Traditions."

Rachel Weiher (she/her) graduated with her Master of Counseling at the University of Minnesota in 2017. She is passionate about community advocacy and has worked with dual diagnosis adolescents in crisis for the past 7 years. Rachel is currently enrolled in the Master of Art History and Museum studies at the University of St. Thomas and is preparing to graduate in December 2021. Rachel hopes to combine the field of counseling with museum studies to create more ethical and accessible history to the public. She joined the Urban Mapping Project in 2020 and was recently published in the special edition of Journal of Folklore and Education, "Creative Texts | Creative Traditions."

Lily-Cannelle Mathieu

Lily-Cannelle Mathieu is a Master’s candidate in Knowledge Transfer and Mobilization, Cultural Fields profile, at the Institut National de la Recherche Scientifique (INRS), and holds a Joint Honours Bachelor’s degree in Anthropology and Art History from McGill University. She worked on radioactive landscapes as part of her honours degree and currently researches algorithmic imaginaries and digital cultural environments. She is a research assistant at the Abeona-ENS-OBVIA Chair on Artificial Intelligence and Social Justice and at the Fernand-Dumont Chair on Culture at INRS.

Luc Gélinas

Enseignant depuis plus 20 ans à l’UdM, ma thèse de doctorat réunie trois cinéastes (Angelopoulos, Kieslowski et Tarkovski) qui évoquent la possibilité de s’affranchir de certaines frontières afin de mieux entrer en relation avec l’Autre. Celle-ci démontrera comment la narration poétique de la maison permet aux protagonistes de mes cinéastes de franchir des frontières internes, métaphysiques et spirituelles. Thèmes explorés avec Fixer l'espace-temps comme narration chez Tarkovski au Colloque FSAC-ACÉC au Congrès des sciences humaines en 2019 et La maison de l’enfance : L’histoire comme mémoire, image dialectique entre « l’autrefois et le maintenant » chez Angelopoulos qui sera présenté au Colloque Jeunes Chercheurs en novembre 2021 à Toulouse.

Mathieu Pierre

Mathieu Pierre est professeur certifié dans l’académie de Lille et docteur en études cinématographiques. Il est intervenu dans divers colloques consacrés aux séries télévisées et aux représentations du fantastique à Paris, Reims, Avanca et Montréal. Il a écrit plusieurs articles universitaires sur les paradigmes et avatars du surnaturel dans les œuvres sérielles ainsi que des analyses sur les représentations genrées des figures fantastiques dans des séries telles que Sabrina. En 2016, il a rédigé une thèse de doctorat à l’Université Paris 3 portant sur l’autonomie transmédiatique de la série télévisée fantastique américaine contemporaine. Il suit actuellement une maîtrise en création littéraire à l’UQÀM où il s’intéresse plus particulièrement à la littérature queer.

Mathilde Tremblais

Après des études à l’Université François Rabelais de Tours, Mathilde Tremblais a obtenu un Doctorat à l’Université du Pays Basque (Universidad del País Vasco / Euskal Herriko Unibertsitatea). Elle est l’auteure d’une trentaine de textes qui traitent de questions touchant aux études de genre, aux représentations du corps androgyne, aux voix féminines dissidentes ou à la littérature érotique contemporaine, autant de domaines dans lesquels elle poursuit actuellement ses recherches.

Michiko Borisova

Michiko Borisova est commissaire indépendante, membre de l’équipe Anthropologie de la vie du laboratoire d’anthropologie sociale (LAS) et doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle vit et travaille entre la France et la Russie, son travail s’articule autour du techno-animisme et des enjeux sociaux et artistiques de l'autochtonisme.

Nans Bortuzzo

Nans Bortuzzo poursuit des études au doctorat en études et pratiques des arts de l’Université du Québec à Montréal. Sa carrière artistique croise les arts médiatiques et la scénographie. Il détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques (2019, UQAM) où il aborde les rapports de pouvoir instaurés dans la conception et l’utilisation des technologies de l’information. Il obtient la bourse Mécènes investis pour les arts (2013), il a été artiste en résidence à la Cité internationale des arts de Paris (2013). Son travail a été présenté, entre autres, à la Galerie de l'UQAM (2019), à VOX – Centre de l’image contemporaine (2018), chez Occurrence (2017) et a mis en scène Obsolescence programmée présenté à La Chapelle Scènes contemporaines à Montréal (2014).

Pascaline Défontaines

Pascaline Défontaines est étudiante à l’EHESS. Elle a écrit un mémoire sous la direction d’Agnès Antoine autour des territoires de la « Ninfa » (« la nymphe » telle qu’elle a été pensée par Aby Warburg puis par Georges Didi-Huberman) dans le romantisme et la science fiction d’Antoine Volodine. Elle s’est intéressée aux différents seuils, frontières et limites que ce personnage traversant l’histoire de l’art occidental, transgresse. Ses recherches actuelles se poursuivent en année de préparation à la thèse sous la direction de Tiphaine Samoyault et se centrent autour du post-exotisme d’Antoine Volodine et de la place des animaux dans la poésie, liées à la question de la mémoire, du territoire et de l’émancipation politique. Parallèlement à ses recherches universitaire, Pascaline Défontaines développe une pratique artistique avec deux artistes vidéastes : Laura Molton et Abdessamad El Montassir.

Sacha Rey

Sacha Rey est une artiste plasticienne et chercheuse née en 1991 à Nice.  Depuis 2016, elle arbore au quotidien des lèvres bleutées. Elle est diplômée avec les Félicitations du jury de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2019. Elle vit à Marseille et est actuellement résidente à Artagon où elle a son atelier. En octobre 2021, elle soutiendra un mémoire de recherche sur la « danse documentaire » à l’EHESS, mention arts et langages. Elle présentera également son premier film, To Wander So Many Miles in Vain, fait au sein de l’EHESS.

Site internet : https://fragil.fr/
Instagram : @reysacha

Serena Mauro-Brown

Serena Mauro-Brown is a recent graduate of the University of Minnesota with a B.A. in Art History and minor in Jewish Studies. During her time in undergrad, Serena held an internship position at the Weisman Art Museum, where she hosted curated gallery tours which focused on bringing art, and methods of speaking about art, to visitors who had no previous experience discussing or interacting with museum collections. She is currently pursuing opportunities in graduate studies where she hopes to turn her passion for Jewish Studies and ancient history into a lifelong career.

Stacey Cann

Stacey Cann is a multidisciplinary artist, writer and PhD student working in Montreal, Quebec. She holds a BFA in Print Media from Alberta College of Art and Design, and an MA in Art Education from Concordia University. She writes about contemporary art with a particular focus on artist-run culture, performative practices, and sociomaterial approaches. Her artwork involves durational elements whose mundane nature borders on the absurd, and she is interested in how we present ourselves in the commonplace of our daily life.

Yangjie Zhao

Actuellement doctorant à l’École Normale Supérieure (ENS-PSL), Yangjie Zhao a obtenu sa Licence à l’Université Normale de Pékin et son Master à l’Université Lumière Lyon 2. Traducteur chinois de The Bell Jar de Silvia Plath et de La fable du monde de Jules Supervielle, il a également publié une série d’articles sur la question du genre dans la revue VICE. Après son mémoire de Master intitulé Sens dérobé : traduction et réception du Journal du voleur de Jean Genet en Chine et à Taiwan, il prépare une thèse sur la traduction et la réception de l’homosexualité dans À la recherche du temps perdu en Chine.

Ylenia Olibet

Ylenia Olibet is a PhD Candidate in Film and Moving Images studies at Concordia University, Montreal. For her PhD research, she is focusing on contemporary feminist film culture in Québec from a transnational perspective, under the supervision of Professor Maule. She is affiliated to the Global Emergent Media Lab. As part of the medialabour collective, she co-edited a special issue of Synoptique: An Online Journal of Film and Moving Image Studies on “The Labour of Media (Studies): Activism, Education, and Industry”. Her article “Féminin/Féminin: Lesbian Storytelling from the Web to Television” is forthcoming in the edited collection on Transnational Women’s and Queer Cinema for Peter Lang Publishing. Her research is funded by the Fonds de recherche du Québec - Société et Culture. 

***

TOPO, centre de création numérique

Animation : Michel Lefebvre et Eva Quintas, cofondateurs de TOPO

Michel Lefebvre est écrivain et producteur en art numérique. Pionnier de la fiction interactive au Québec, il poursuit l’exploration de nouvelles formes narratives à titre de cofondateur et directeur du centre d’artistes TOPO – centre de création numérique. Depuis les années 1980, en tant que poète, il a diffusé ses textes lors de lectures publiques, dans le cadre d’événements multidisciplinaires, à la radio, sous forme de projets web et dans une dizaine de revues au Québec, au Canada et en Belgique. Il a coréalisé une fiction photographique et littéraire développée pour les espaces du web, de la radio, de l’installation et du cédérom. Au sein de TOPO, il accompagne et produit nombre de réalisations artistiques et vient de diriger le forum Mutations (TOPO, 2021), un programme de 24 webinaire sur le livre à l’ère numérique.

Eva Quintas est artiste, responsable du comité artistique de TOPO et directrice générale du centre collégial de recherche ARTENSO. À travers une exploration de différentes formes narratives, sa pratique artistique interroge la construction des identités, des mythologies et des territoires culturels. Ses projets récents ont été présentés sur le web (Femmes d’Argentine, 2021) et sur Instagram (#CourantsCorrents, échange Québec-Catalogne, 2020-2021). À titre de professionnelle, elle est spécialisée dans les champs des politiques culturelles, de la médiation culturelle et de la culture numérique. Au sein d’ARTENSO, elle a mis sur pied un programme de recherche sur les résidences d’artistes dans les milieux de vie ainsi qu’un incubateur de médiations culturelles numériques. Elle est membre de l’Observatoire des médiations culturelles (OMEC) et de la Commission numérique de Culture Montréal.

TOPO, centre d’artistes montréalais situé au pôle de diffusion de Gaspé, a pour mission d’accompagner et d’outiller les artistes dans leur exploration des pratiques contemporaines des arts numériques. Pour en savoir plus sur la programmation FRONTIÈRE :

http://www.agencetopo.qc.ca/wp/events/category/frontiere/

Table ronde avec 3 présentations principales

Nuria Carton de Grammont est historienne de l’art, commissaire et chargé de cours à l’Université Concordia, spécialisée en art contemporain latinoaméricain et latinocanadien. Elle détient un doctorat en histoire de l’art de l’Université Concordia et deux postdoctorats du Centre d’études et de recherches internationales et du Département de géographie de l’Université de Montréal, où elle a également coordonné le Réseau d’études sur l’Amérique latine. Elle a publié plusieurs articles sur l’art latinoaméricain dans les revues spécialisées et coédité l’ouvrage Politics, Culture and Economy in Popular Practices in the Americas (Peter Lang, 2016). En tant que commissaire, elle a notamment coréalisé l’installation Objets personnels/Personal belongings/Objetos personales pour le Musée des Beaux-Arts de Montréal dans le cadre de l’exposition Connexions. Notre diversité artistique dialogue avec nos collections (2018-2019). Elle est directrice et conservatrice à SBC Galerie d’Art Contemporain à Montréal.

Paule Mackrous est autrice, arboricultrice et sémioticienne spécialisée en arts hypermédiatiques. Forte d’un parcours en histoire de l’art (baccalauréat et maîtrise) et en sémiologie (doctorat), elle a écrit pour plusieurs revues culturelles et artistiques ainsi que pour différentes galeries et autres centres d’art actuel au Québec. Au cours des dernières années, elle s’est intéressée à l’effet de présence comme modèle d’interprétation pour les formes artistiques et historiques émergentes sur le Web et à l’appropriation des modalités d’Internet pour faire de l’histoire de l’art. Ses recherches récentes, alimentées par des études de deuxième cycle en foresterie à l’Université Laval, portent sur les représentations de la nature, l’engagement artistique face aux enjeux climatiques ainsi que les discours postcoloniaux dans l’art actuel.

Mirna Abiad Boyadjian complète un doctorat en Esthétique à l’Université Paris 8 Vincennes–Saint-Denis et elle est chargée de cours dans diverses universités. Ses recherches portent sur l’espoir radical en temps de guerre à la lumière des modalités spéculatives dans l’art contemporain au Liban. Elle a écrit dans des publications d’art dont esse arts + opinionsSpiraleespace art actuelMagazine du Jeu de Paume et organisé des évènements à Paris et Tiohtià:ke–Mooniyang–Montréal, dont l’atelier L’imagination du futur en temps de guerre à La Colonie en 2017 et le projet d’école expérimentale Fabuler l’école avec le centre Dare-Dare à Montréal en 2019. Récemment, son projet éditorial Lettres d’un présent précaire réalisé en collaboration avec la Galerie UQO a été publié en ligne.